Veiner Konstgalerie

La « Veiner Konstgalerie » est la galerie d’art de la Ville de Vianden.

Le vieux hangar utilisé par les artistes locaux depuis 2013 a été restauré par la Ville en 2017 pour créer une nouvelle galerie d’art.
Pour plus d’informations, visitez le site web de Veiner Konstgalerie

 

Musée d’Histoire de la Ville de Vianden
Musée de la Boulangerie
Maison « Dicks »

Cette vieille demeure du XVIIIe siècle renferme le Musée de la Boulangerie le Musée d’Histoire de la Ville de Vianden et le Musée d’Art Rustique qui rassemble de très beaux meubles et objets de la vie quotidienne de l’époque.
En plus le visiteur peut apprécier une présentation animée sur la vie du poète national Edmond de La Fontaine, appelé « Dicks ».

96-98, Grand-Rue
L-9411 Vianden

Tél: (+352) 83 45 91

Heures d’ouvertures:

Ouvert de Pâques à la mi-octobre de 11.00 – 17.00 heures
Fermé les lundis (sauf les mois de juillet et août, ouvert tout les jours)

Prix d’entrée :
4.00 € pour adultes
1.50 € pour enfants
2.00 € pour groupes adultes
1.00 € pour groupes enfants

 

« Dicksgärtchen »

Le monument Dicks en amont de l’église des Trinitaires rappelle le souvenir du poète national luxembourgeois Edmond de la Fontaine (1823-1891) qui mourut à Vianden, ou il avait été juge de paix de 1881-1891. Il était I’auteur des premières comédies luxembourgeoises et devint célèbre sous le pseudonyme de «Dicks ».

 

Amis de l’histoire de Vianden
« Veiner Geschichtsfrënn »

D’Veiner Geschichtsfrënn sen am Hierst 1973 vua fënef Veiner (Victor Abens, Pierre Bassing, Josy Kremer, Jean Milmeister a Jos Schaul) gegrënnt gään.
E bësse mi spitt sën siewenzéin weider Membere derbéi komm, dëst ous der Erkeentnis erous dass än Dääl vuam “Attrait” vua Veinen an seiner Geschicht wuorzelt an dass  viel historisch Änzelhäten “ouszegruawe” an ze verwerte bleiwen.
Déi ischt Statuten droen den Datum vuam 17. Dezember 1973.

Veinen ass nët “Stad” weenst seinen 1 500 Awuaner, mä verdankt dësen Titel änzig an elän seiner glorreicher  Vergangenhät.

Su ass den Zweck vuan dësem Veréin, d’Erforschung vuan der Vergangenhät, d’Inventarisierung vuan éise Konstscheetz an d’Sammelen vuan Dokumënter, Biller, Stëch a Fotoen.

Mat dem Erousginn vua Béicher a Schrëften, mat der Organisatiun vuan Ousteelungen , Konferënzen asw. gi mer d’Resultat vuan éiser Uabicht uan Veiner an d’Interessente weider.

Beseicht den Internetsite vuan de Veiner Geschichtsfrënn

Musée Littéraire Victor Hugo

37, rue de la Gare
L-9420 Vianden

Tel: (+352) 26 87 40 88

Vous pourrez visiter en particulier:

  • Chambre de Victor Hugo avec le mobilier d’origine, projection holographique, mannequin
  • Pièces originales
  • 70 panneaux-albums
  • Salle multimédia avec bornes informatiques et accès à Internet
  • Boutique du Musée

Heures d’ouvertures du Musée voire   Site du Musée

VICTOR HUGO, I’illustre poète français, vint à Vianden à quatre reprises. En août 1862, lors d’un voyage à travers les Ardennes, il fut enchanté par le paysage grandiose de Vianden. Il retourna en 1863 et reçut une aubade de la société philharmonique de Vianden. Après un bref passage en 1865, il vint chercher asile à Vianden après avoir été expulsé de Belgique le 30 mai 1871. Tandis que sa suite descendit à l’Hôtel Koch, auberge plutôt qu’hôtel, Victor Hugo s’installa au premier étage de la maison voisine, qui fait l’encoignure du pont. Ici le poète écrivit une partie de «L’ Année Terrible », de sa fenêtre il contemplait la silhouette majestueuse du château et il observait le va-et-vient des Viandenois: «Aujourd’hui, dans son paysage splendide que viendra visiter un jour toute l’Europe, Vianden se compose de deux choses également consolantes et magnifiques: L’une sinistre, une ruine, l’autre riante, un peuple. »

Le 14 juillet 1871 Victor Hugo prit la direction des opérations pour combattre un incendie qui embrasait une dizaine de maisons a toit de chaume dans la ville basse. En I’absence du bourgmestre le poète organisa une chaîne de seaux jusqu’à la rivière et participa lui même à la chaîne depuis minuit et demi jusqu’à deux heures du matin.
C’est à Vianden que Victor Hugo vécut un nouvel amour avec une jeune femme de dix-huit ans, Marie Mercier, qui avait été la compagne du serrurier Maurice Garreau, directeur de la prison de Mazas sous la Commune. C’est à Vianden que V. Hugo se fit arracher sa première dent le 11 août 1871.

La maison près du pont a été aménagée en 1935 (restaurée en 2002)en Musée Victor Hugo. Dans le musée on peut voir des lettres manuscrites du poète, des meubles, des documents et des reproductions de dessins de son séjour a Vianden.